01
novembre 2016

Je ressors ma doudoune cet hiver !

Rédigé par GAULTHIER D'Erichot

Comme chaque hiver, je fais partie de ceux qui ressortent sa doudoune bien chaude de son dressing. Comme on dit dans le jargon de la mode, c’est un intemporel à avoir dans sa garde de robe. Et je pense que c’est vrai, car la doudoune est sans nul doute l’un des manteaux les plus chauds de l’hiver.

Cette année encore, je m’attends à ce que les températures chutent « phénoménale-ment ». De ce fait, mon premier réflexe sera de sortir ma doudoune ou pourquoi pas d’en acheter un neuf.  Et oui, je suis conscient comme tout le monde que la mode évolue, et que je ne peux pas rester tout le temps avec un vieux manteau !  Donc, pour avoir un co-con de duvet bien chaud pour se protéger du froid, je suis prêt à faire quelques conces-sions. Mais comment choisir une doudoune quand on est un homme ? Je vous propose de voir les points à considérer au moment de sélectionner une doudoune.

Le budget

Je vous rappelle que la doudoune est une veste dans laquelle on a rembourré un duvet de plumes de canards ou d’oies. Donc, c’est un accessoire incontournable pour rester au chaud. Ce sont les doudounes à base de plumes d’oies qui apportent le plus de chaleur. Mais bien qu’elles soient légères, leur prix d’achat reste élevé. Donc, si vous recherchez une doudoune avec un bon pouvoir calorifique, je vous conseille de choisir le modèle à plumes d’oies. Pour la doudoune à plumes de canard, le tarif est plus abordable. On peut dire que c’est la doudoune idéale à acheter si on a un budget limité. Le rembourrage syn-thétique en polyester ou en polyamide existe aussi pour les doudounes, mais ils seront moins chauds. Bref, rien ne vaut le naturel !

Le type de matière de rembourrage

Acheter une doudoune à base de duvet d’oie ou de canard ne doit pas être systématique. En effet, il faut considérer l’usage que l’on va en faire. La doudoune en duvet convient parfaitement aux activités en plein air pratiquées durant les périodes de froid. Pour le ski ou pour faire de la randonnée dans la neige, n’hésitez pas à choisir une doudoune en duvet d’oie ou de canard. C’est l’option à privilégier notamment si l’on veut rester isoler du froid durant nos loisirs. Pour les jours de pluie par contre, je vous déconseille de porter une doudoune à duvet. En effet, elle manque d’étanchéité et les plumes risquent de perdre leur pouvoir calorifique si elles sont mouillées. En cas de pluie, opter pour la dou-doune synthétique est la meilleure solution. Notons que la durée de vie des doudounes synthétiques varie entre 5 à 10 ans, contre 10  à 20 ans pour la doudoune en duvet.

L’origine du duvet

Chaque doudoune avec un rembourrage à plumes d’oies ou de canard a sa qualité  de duvet. Pour les doudounes au duvet en provenance de Chine, la qualité sera moins meil-leure que celle des canards de France. Cela s’explique par le fait qu’en Chine, les ca-nards sont abattus dès leur plus jeune âge alors que dans l’hexagone, ces oiseaux res-tent beaucoup plus longtemps dans la ferme avant d’être tués. Plus l’oiseau est âgé, plus le duvet sera gonflant.

Le pourcentage de remplissage de duvet et plumette

Lorsque je choisis un doudoune, je prends toujours en compte ce détail. Il est en effet connu que les doudounes garnies à 70% et plus de duvet sont les plus confortables. Les plumettes représentant 30% de la composition. Plus la proportion de duvet sera élevée, plus la doudoune sera de haut de gamme.
Enfin, à part ces différents points, il convient de choisir aussi la doudoune en fonction du tissu extérieur, ceci afin de garantir l’étanchéité du manteau, qui sert parfois de coupe-vent.